Baromètre Matin Libre (du 17 au 23 Novembre 2023)

47 076

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

EN HAUSSE

Romuald Wadagni
La phase pilote du projet des mini-stations entre dans sa phase active à Cotonou. Depuis ce lundi 13 novembre, les usagers se font servir, à certains points stratégiques de la ville, de l’essence de contrebande via de mini-stations. On note, un certain engouement des motocyclistes, surtout des conducteurs de taxi-moto, d’autant plus que l’essence est vendue à 600f, contre 680f dans les stations-services. Le développement de ces mini-stations est une solution aux incendies avec leur cortège de morts. C’est le ministre d’Etat chargé de l’économie et des finances qui a conduit le projet et qui a mis gratuitement à la disposition des acteurs de l’essence de contrebande des milliers de mini-stations.

Véronique Tognifodé
Le démarrage des classes socio-éducatives dans 20 établissements secondaires pilotes est imminent. Du 6 au 11 novembre, les acteurs impliqués ont passé en revue les programmes d’enseignement des différentes disciplines retenues afin d’identifier les points d’ancrage ainsi que les situations d’apprentissage. Les documents élaborés serviront à la formation des enseignants qui démarre bientôt. La ministre des affaires sociales et de la microfinance Véronique Tognifodé a insisté sur le bien-fondé des classes socio-éducatives et réaffirmé la détermination du gouvernement à mettre tout en œuvre pour son succès. L’idée est d’éveiller les consciences des jeunes apprenants, promouvoir le travail bien fait, le patriotisme, la citoyenneté, etc.

Alassane Séidou
Après quelques jours de fermeture, la mosquée centrale de Cadjèhoun a ouvert ses portes, vendredi 10 novembre dernier. C’est le ministre de l’Intérieur, de la sécurité publique et des cultes Alassane Séidou qui a autorisé la réouverture après la rencontre entre les responsables et le chef de l’Etat. Le ministre a pris part à la prière aux côtés des fidèles musulmans, leur a transmis le message de paix et de concorde du chef de l’Etat. Il a par ailleurs invité les responsables de la mosquée à œuvrer pour que l’unité retrouvée soit entretenue de façon permanente.

Claude Djankaki
Invité sur TVC, l’Expert en gouvernance locale et administrateur des finances à la retraite, Claude Cossi Djankaki affirme ne pas être étonné quant aux démissions enregistrées ces derniers jours dans le rang des Secrétaires exécutifs de certaines communes. Il a relevé des défaillances au niveau de cette réforme structurelle qui, à ses dires, n’a pas poursuivi la décentralisation mais a fait plutôt de la recentralisation.

Monique Ouassa Kouaro
Un an après sa prise de fonction, la doyenne de la Faculté des sciences humaines et sociales (Fashs), Monique Ouassa Kouaro, a présenté le bilan de son équipe. On note un bon déroulement des examens de semestres pairs et impairs. La faculté a délivré à temps les diplômes et attestations aux étudiants. Les activités scientifiques comme les colloques, les Journées portes ouvertes et autres se sont également tenues pour la visibilité de la Fashs. La faculté entretient aussi de bonnes relations avec ses partenaires.

EN BAISSE

Douane béninoise
Dans la matinée de ce 12 novembre 2023, une opération douanière a viré au drame à Ekpè. Au cours d’une course poursuite pour intercepter un véhicule suspecté de transporter des marchandises interdites, une balle a été tirée. Elle a raté sa cible et a atteint une femme qui se trouvait devant le portail de sa maison. Dans un premier temps, la Douane a essayé de dégager toute responsabilité avant qu’on apprenne que l’agent auteur de la bavure est placé en garde en vue.

Gaston Dossouhoui
La campagne cotonnière 2023-2024 n’a pas comblé les attentes. Contre une production de 705 000 tonnes la campagne précédente, les estimations cette année tournent autour de 550 000 tonnes. Pour justifier cette baisse, les acteurs ont pointé du doigt l’invasion des champs par des insectes ravageurs, les problèmes climatiques, la non maîtrise du nouvel engrais SSP. Mais la cause majeure serait la faible implication de certains cotonculteurs qui avaient manifesté leur mécontentement sur la gestion de la filière au Bénin. Ils avaient menacé de boycotter la production cotonnière si le gouvernement ne revoit pas la politique actuelle autour de l’or blanc, politique qu’applique le ministre Gaston Dossouhoui et qui, selon les producteurs, ne les arrange pas.

Marc André Loko
Les préjudices financiers causés à travers les actes de cybercriminalité dépassent plus de 2 milliards FCFA entre janvier et octobre 2023. Sur cette période, l’Ocrc a enregistré 2539 victimes d’arnaque sur le plan national et 872 victimes à l’étranger. Ces chiffres sont effarants et témoignent de l’ampleur du fléau, malgré la traque impitoyable que mène depuis quelques temps l’Ocrc. Du coup, on se demande ce que fait l’Asin pour sécuriser le cyberespace béninois ? Quelle est la politique mise en œuvre par le Dg/Asin, Marc André Loko, pour prévenir le mal en amenant les citoyens à détecter les menaces courantes rencontrées sur le cyberespace ?

Gérard Gbénonchi
Le boycott, par les centrales syndicales, de l’examen du projet de budget a fait réagir le président de la Commission des finances à l’Assemblée nationale. Pour Gérard Gbénonchi, les centrales sont dans leur logique puisque c’est depuis trois ans qu’elles boycottent de telles séances. Faux, rétorque le Secrétaire général de la Csa, Anselme Amoussou. « . Moi, j’y étais encore jusqu’en 2021. En décembre 2021, j’y étais, j’ai conduit la délégation de la Csa-Bénin. Il y avait la Cgtb, la Cosi-Bénin, la Cstib, il y avait toutes les organisations syndicales qui étaient représentées et on a fait le travail qu’on est allé présenter. L’année dernière, je n’étais pas présent mais je crois que nous avions envoyé une équipe… », a répondu le Sg/Sca.

Pascal Essou
Le Médiateur de la République a rendu publique son rapport d’activité 2022. C’est un document de 102 pages qui relate le traitement réservé par l’institution que dirige Pascal Essou aux réclamations à elle adressées par les citoyens. Seulement aucune mention sur les cas les plus critiques, les opposants en prison et ceux en exil. Est-ce parce qu’aucun citoyen n’a saisi le Médiateur à cet effet ? Le cas échéant, le Médiateur ne pouvait-il pas s’auto-saisir, étant donné que le vœu de tous, c’est de voir le Bénin en paix avec tous ses fils ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite

where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra