Rétropédalage du gouvernement sur les taxes à l’exportation du soja: Une première victoire pour les Démocrates et les sojaculteurs (Voici les nouvelles du parti)

603

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après plusieurs mois de grognes et de tensions entre les sojaculteurs et les autorités centrales quant à l’exportation du soja et de ses corollaires, une nouvelle réjouissante est tombée ce 16 novembre. Ainsi, pour la campagne 2023-2024, des mesures atténuantes ont enfin été trouvées au profit des acteurs de la filière dont la baisse de ces taxes à l’exportation.

 

Faisant de ce combat un leitmotiv depuis le début de la grogne voire crise entre l’Etat et ces sojaculteurs, le parti « Les Démocrates » a fait feu de tout bois pour que l’interdiction de l’exportation et autres chicanes qui déteignaient sur la campagne soient levées. Voyant un début de satisfaction à travers ce communiqué du gouvernement, les responsables du parti ont animé, dimanche 19 novembre à leur siège à Cotonou, une conférence de presse. Conférence au cours de laquelle, ils ont analysé cette décision, tout en mettant en garde. Pour le Président du Groupe parlementaire « Les Démocrates », l’honorable Nouréni Atchadé, ce communiqué du gouvernement devrait en principe aller au profit, grâce à la veille citoyenne du parti, des producteurs.

Mais, connaissant dit-il ce gouvernement, il est important de prendre garde. Car, estime l’homme, la ruse et la rage dont fait preuve l’exécutif peuvent se retrouver à tous les niveaux. À sa suite, l’honorable Habibou Woroucoubou a déploré le fait que le gouvernement dans cette décision, bâillonne la libre circulation des biens et des personnes.

Le disant, le Député laisse entendre qu’à l’instar du Port autonome de Cotonou, la voie terrestre est également une issue à l’exportation. Si les textes communautaires de la Cedeao et de l’Uemoa sont ainsi, martèle-t-il, violés par ce communiqué, l’élu au parlement félicite le parti et les sojaculteurs pour ce début de victoire. Docteur Guy Dossou Mitokpè, Secrétaire à la communication du parti, a lu la déclaration qui sanctionne cette sortie médiatique.

CONFERENCE DE PRESSE DU PARTI LES DEMOCRATES SUITE AU COMMUNIQUE DU SECRETAIRE GENERAL DU GOUVERNEMENT CONCERNANT LA CAMPAGNE DE COMMERCIALISATION 2023 – 2024 DES GRAINS DE SOJA

Mesdames et Messieurs le membres de la Coordination nationale,

Honorables députés à l’Assemblée Nationale,

Mesdames et Messieurs les journalistes,

Militantes et militants du Parti Les Démocrates,

Chers sympathisants du parti LES DEMOCRATES,

Mesdames et Messieurs,

Dans le communiqué N°04/PR/SGG/SP en date du 16 novembre 2023, le Secrétaire Général du Gouvernement a annoncé les nouvelles mesures qui accompagnent la campagne de commercialisation du soja grain au titre de l’exercice 2023- 2024 comme suit :

R le commerce du soja grain est libre sur l’ensemble du territoire national. Ainsi, les opérations d’achat, de vente, de transport, les prix, les dates de démarrage et de fin des opérations, sont librement fixées par les acteurs

R l’exportation du soja est libre, sans agrément et se fait exclusivement par le port de Cotonou

R la contribution à la recherche et à la promotion agricole (CRA) perçue au cordon douanier, à la charge exclusive des exportateurs, est désormais fixée à 30 F CFA par kilogramme de soja grain au lieu de 140 FCFA au titre de la campagne écoulée.

Ces mesures qui semblent ramener le Gouvernement à plus d’humanisme dans la crise qu’il a délibérément et inutilement entretenue avec les producteurs et plus précisément avec les sojaculteurs est une première victoire des producteurs dans cette lutte ; une première victoire de notre peuple ; et indubitablement une première victoire du parti du peuple, le parti « LES DEMOCRATES « . Néanmoins, il est à espérer que ces mesures correctives s’étendent immédiatement sur les filières coton, cajou, karité etc…

Le parti LES DEMOCRATES se réjouit et se félicite donc de cette victoire d’étape dans le combat qu’il a mené aux côtés des producteurs de soja en particulier et du peuple béninois en général.

Curieusement, depuis cette annonce nous assistons au triste spectacle des soutiens du Président de la République qui multiplient les communiqués pour s’arroger la paternité de cette mesure comme si ce n’était pas les mêmes hier qui avaient soutenu le gouvernement dans la paupérisation de nos producteurs.

Où étaient-ils quand les producteurs croulaient sous les dettes car incapables de payer leurs créanciers ?

Où étaient-ils quand nous alertions sur l’appauvrissement des producteurs de soja ?

Où étaient-ils quand des producteurs, en désespoir de cause se donnaient malheureusement la mort ou s’exilaient abandonnant femmes et enfants ?

En ce moment où certains se bousculent à moissonner là où ils n’ont jamais semé, nous voudrions rappeler à l’attention de l’opinion publique nationale et internationale que les députés du parti LES DEMOCRATES, dans leurs contacts réguliers avec la base, ont rencontré à Parakou le 5 avril 2023, les producteurs, les transporteurs et le monde rural en général, pour s’enquérir de leurs difficultés dans la crise du coton, du soja, du cajou, du karité, etc…

Dans la même logique, le 11 novembre 2023, le parti « Les Démocrates » a dépêché ses députés sur le terrain pour constater de visu l’effectivité des blocs de granite et des tranchées sur des routes empêchant la libre circulation des personnes et des biens en violation des dispositions communautaires de la CEDEAO.

Par ailleurs, depuis octobre 2022 où cette décision crisogène a été prise, le parti n’a de cesse de dénoncer dans toutes ses sorties médiatiques et sur le terrain cette politique moyenâgeuse d’appauvrissement des braves producteurs de notre pays.

Faut-il le rappeler qu’à la faveur d’une certaine tournée de reddition de comptes de l’un des partis politiques du Président Patrice TALON à Parakou, ceux qui tentent aujourd’hui de faire de la récupération politique, ont urbi et orbi soutenu et applaudi cette décision chrysogène qui accentue la misère des populations. Avec leur nouvelle posture, on dirait des pyromanes qui se découvrent des talents de sapeurs-pompiers. Heureusement, le peuple n’est pas dupe et ceux qui se réclament l’œil du peuple doivent savoir que désormais c’est le peuple qui a son œil sur eux

Cependant, la vigilance doit rester de mise lorsqu’on connaît le modus operandi du Président de la République qui, selon ses propres aveux, ne pense d’abord qu’à lui-même dans tout ce qu’il fait, et on a presqu’envie d’ajouter toujours et tout le temps.

Il n’est un secret pour personne que depuis 2016, le mode de gouvernance dans notre pays est la ruse et la rage.

Nous ne voulons pas croire que nous assistons encore à une énième ruse de nos gouvernants.

Le Conseil des ministres réuni le 12 octobre 2022 a adopté un décret fixant la date d’interdiction d’exportation du soja grain sans transformation au 1er avril 2024, soit dans un peu moins de six mois. Et c’est par un communiqué que le gouvernement annonce de nouvelles mesures qui viennent en contradiction avec le décret. Selon les normes établies, un communiqué ne saurait abroger un décret. Par conséquent, nous demandons l’abrogation pure et simple dudit décret.

Au parti LES DEMOCRATES, la lutte ne fait que commencer et doit se poursuivre jusqu’à la levée totale des contraintes qui empêchent les producteurs de jouir des fruits de leur travail.

Dans le contexte actuel de cherté de la vie et de difficultés économiques, notre demande principale reste l’assurance de prix conséquents pour les producteurs. C’est la seule condition permettant aux producteurs de vivre de leur activité. Sans un prix juste et équitable pour le soja, les efforts de libéralisation du marché risquent de ne pas traduire les bénéfices espérés aux agriculteurs qui sont au cœur de cette industrie.

Si le gouvernement du président Patrice TALON prend conscience de ses erreurs qui ont causé des préjudices tant moral, économique que financier aux producteurs agricoles, nous tenons à ce que réparation leur soit faite.

Par conséquent, le parti LES DEMOCRATES exige :

– la libération sans délai et sans conditions des personnes incarcérées dans cette crise ;

– la destruction immédiate des barrières faites de blocs de granite ainsi que la fermeture des tranchées creusées qui entravent la libre circulation des personnes et des biens à l’intérieur des pays et au niveau des frontières ;

– la restitution des moyens de transport saisis ;

– la mainlevée sur les produits saisis ;

– la mise en place des mécanismes minimas de protection des producteurs ;

–              et enfin le dédommagement des victimes.

Le Parti LES DEMOCRATES reste déterminé à poursuivre la lutte pour l’obtention des prix justes et équitables au profit des producteurs, assurant ainsi leur capacité à vivre dignement des fruits de leurs efforts.

Engagé comme toujours aux côtés du peuple qui souffre le martyr depuis bientôt huit (8) ans, le parti LES DEMOCRATES reste vigilant, prudent et mobilisé pour suivre la mise en œuvre effective des mesures prises et pour la levée des conditions drastiques précédemment imposées aux producteurs agricoles.

Que Dieu bénisse le BENIN.

Je vous remercie.

Cotonou le 19 Novembre 2023

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite

where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra